Abba Poemen: Choisir de se taire

Mais il y a en particulier un enseignement récurrent d'abba Poemen que je voudrais souligner pour toi aujourd'hui, parce qu'il me semble très actuel. Tu peux le trouver résumé dans cette brève sentence: « La victoire sur toute peine qui te survient, c'est de garder le silence. » Oui, sans faux spiritualisme, Poemen appelle chacun à choisir de se taire, plutôt que de parler. Non par discrétion ou par esprit de mutisme, mais pour redécouvrir la force qu'a celui qui ne cherche pas à s'imposer par des paroles grandiloquentes ou des tons sans répliques, mais témoigne de l'authenticité de sa personne à travers la transparence de son attitude. Poemen conseille ainsi: « Enseigne ta bouche à dire ce que contient ton cœur. »
Il faudra peut-être que tu l'expérimente pour y croire, mais c'est la vérité: garder le silence donne vraiment la victoire sur toute peine qui nous survient. Abba Poemen le répète à l'envi: « Si l'homme se souvenait de la parole qui est écrite: “Tu es justifié par tes paroles et tu es condamné par tes paroles”, il choisirait plutôt de se taire »; ou encore: « Si une personne domine son ventre et sa langue et mène la vie d'un étranger sur terre, aie confiance, il ne mourra pas. » À un visiteur surpris de se voir accueilli généreusement par Poemen en plein carême, l'ancien déclare aussi: « Nous n'avons pas appris à fermer la porte de bois, mais plutôt la porte de notre langue. »