Abba Macaire: Se souvenir de Dieu

Entendant ce récit, tu me diras que pardonner n'est certes pas oublier… C'est vrai, et les philosophes contemporains l'ont largement souligné. Mais le souvenir constant de Dieu aide à vivre le pardon dans sa pleine dimension, car il chasse de notre mémoire les réalités qui nous incitent au mal, et nous pousse à prendre conscience du mal que nous perpétrons.
Les pères ont beaucoup insisté sur la fonction vitale de la mémoire pour la vie chrétienne. Le souvenir de Dieu unifie le passé qu'on a vécu, il éclaire et donne sens au présent, il ouvre à l'attente et à l'espérance pour l'avenir. Cette mémoire fait demeurer Dieu en toi, et illumine toute ta personne, tant intérieure qu'extérieure. Dès lors, ton existence devient fondamentalement vie devant Dieu.

Oui, comme l'a affirmé un père, « oublier Dieu est la racine de tous les maux », tandis que « se souvenir de Dieu est plus nécessaire que de respirer »…

 

Ton ami Enzo