Saint Jérôme: «Ignorer l’Écriture, c’est ignorer le Christ»

 

Toutefois les Écritures ne conduisent pas seulement les croyants à la connaissance de Dieu ; elles les amènent aussi à vivre ce que je nomme la « différence chrétienne » dans la compagnie des hommes : s’ils mettent en pratique ce à quoi la Bible les appelle, les chrétiens s’engagent dans une dynamique capable d’ébranler l’indifférence face à la foi chrétienne et à ses exigences. Car « les Écritures se présentent toujours de telle façon que le premier auditoire venu peut trouver à s’y instruire et que, dans une seule et même phrase, le savant et l’ignorant découvrent des sens insoupçonnés ».

Pour cette raison, avec saint Jérôme il faut reconnaître que la lecture et l’amour des Écritures sont indispensables à ceux qui composent la communauté chrétienne. En effet, seul la Bible permet la connaissance de Jésus Christ, centre et cœur du christianisme. « Ignorer les Écritures, c’est ignorer le Christ », affirmait ainsi Jérôme, qui avertissait ailleurs : « Ne te mets pas à chercher l’or dans la boue ; au lieu de nombreuses perles, recherche seulement celle qui est unique. »

Ce n’est donc que par la lecture personnelle de la Bible que les chrétiens peuvent nourrir leur foi et affermir leur capacité d’en témoigner. Jérôme conseillait en ce sens à une des personnes qui s’adressaient à lui : « N’accorde pas de repos à ton corps avant d’avoir revêtu du tissu des Écritures cette corbeille qu’est ton cœur. » En accordant son cœur aux appels contenus dans la Bible, chaque chrétien pourra toujours trouver et retrouver cette inspiration qui, dans la vie intérieure et dans les engagements historiques, lui conférera sa spécificité dans la compagnie de tous les hommes…

Ton ami Enzo

  • 1
  • 2