Bartholomée Ier et Rowan Williams à San Masseo

7bcd1ddda2596e9edc97a07348448bad.jpg
Le jeudi 27 octobre 2011, à l'occasion de la journée de réflexion, dialogue et prière pour la paix, le patriarche œcuménique Bartholomée Ier et l’archevêque de Canterbury Rowan Williams ont visité le monastère de San Masseo
6a4b1b0cbac8528b58ecb5f9f3fd1212.jpg9cb34c9e252ee8e1acdd1cf4543b0442.jpg35a1d11aa7850a457f8ec9f0438d3f16.jpgff8421a2f0008681870af82003c73186.jpg1bf531a3657608814a1b9f847af6097d.jpge335c87f5fc7ebe7c74d2d8725c64946.jpg973f3a9325eca377dfa2a0b97961ae24.jpg

Le jeudi 27 octobre 2011, à l'occasion de la journée de réflexion, dialogue et prière pour la paix et la justice dans le monde, organisée à Assise à l'invitation du pape Benoît XVI, fr. Enzo et les frères présents à San Masseo ont reçu une visite toute spéciale.

À 14h.30, durant le temps réservé selon le programme de la journèe à la réflexion personnelle, le patriarche oecuménique Bartholomée Ier, l’arcivêque de Canterbury Rowan Williams, le délégué du patriarche suprême de tous les Arméniens Norvan Zakarian, primat de France, l'évêque Brian Farrell, secrétaire du Conseil pontifical pour l'unité des chrétiens nous ont fait visite à San Masseo. Était présent également l'évêque de Città di Castello Domenico Cancian. Cette visite a représenté un moment extraordinaire, d'étonnement et de profonde émotion, bref et intense: nous avons visité ensemble l'église et la crypte du XIe siècle, en priant et en échangeant des mots fraternels, signes d'une amitié qui nous lie désormais depuis de nombreuses années. Le patriarche Bartholomée – qui avait fait mémoire des vingt ans de son élection comme archevêque de Constantinople le jour précis où le monastère de San Masseo était béni, la semaine précédente  – a voulu dédier aux frères de Bose à Assise une icône de saint André, en souvenir et comme bénédiction de cette journée inoubliable.

Cette visite a représenté un don extrêmement grand, dont nous avons conscience de ne pas être dignes, un moment de grâce qui oriente vers l'espérance et fait voir l'avenir avec confiance.

À ces premiers hôtes et amis de San Masseo nous assurons notre prière pour leur si délicat ministère ecclésial, tout en les priant encore de se souvenir de nous, et en particulier de notre nouvelle présence à Assise, dans leur intercession auprès du Seigneur.

Pour nous exhorter et nous souvenir de cette journée comblée de joie, nous voulons citer quelques paroles prononcées au cours de la rencontre du matin à Sainte-Marie-des Anges:

Tout dialogue véritable porte en lui les germes d'une métamorphose à venir, d'une conversion qui nous fait sortir de nos particularismes pour envisager l'autre comme sujet de relation et non plus comme objet d'indifférence... Notre responsabilité est grande. Elle attend de nous que nous soyons fidèles à notre foi, fidèles au dessein de Dieu dans le monde, tout en répondant à ses interrogations. Soyons les signes de cet engagement, alors seulement la paix dont nous sommes à la recherche, ce trésor, si chèrement acquis et malheureusement si rapidement perdu, rayonnera dans le monde. (Bartholomée Ier, patriarche œcuménique de Costantinople)

Pour le chrétien, le coeur de toute chose est la conviction que dans Jésus de Nazareth, Dieu lui-même s'identifie à la nature humaine, et, par là est en chaque personne humaine. Et cela peut apparaître de manières diverses... Dans chacun de nos prochains nous reconnaissons non seulement qu'il a en lui une image de Dieu en raison de sa création, mais aussi que chacun porte en soi la possibilité de la ressemblance avec Jésus-Christ en vertu de cette nouvelle création. (Rowan Williams, archevêque de Canterbury)

La promotion d’une paix véritable représente une expression de la foi chrétienne dans l’amour que Dieu nourrit pour chaque être humain. De la foi libératrice en l’amour de Dieu dérive une nouvelle vision du monde, et une nouvelle façon de s’approcher de l’autre, qu’il s’agisse d’un simple individu ou d’un peuple entier... La promotion de la paix dans le monde constitue une partie intégrante de la mission selon laquelle l’Eglise poursuit l’œuvre rédemptrice du Christ sur la terre, élevant les hommes au-dessus de leur simple condition humaine pour les conduire à l’absolu. (Archevêque Norvan Zakarian, primat de France de l'Église apostolique arménienne)


lire également l'article:
La Stampa, 26 octobre 2011
Insieme ad Assisi
  par ENZO BIANCHI