5 septembre 2018 - Discernement et vie chrétienne

 

18 05 25 ceiso testata

XXVIe Colloque œcuménique international de spiritualité orthodoxe

DISCERNEMENT ET VIE CHRÉTIENNE
Monastère de Bose, 5-8 septembre 2018
En collaboration avec les Églises orthodoxes

Segui i lavori su 


Le corps reçoit la lumière des deux yeux sensibles, tandis que les yeux du coeur sont illuminés par le discernement (Jean Climaque)


Le discernement est l’art de choisir: ces mots de frère Enzo Bianchi, fondateur du monastère de Bose ont ouvert la XXVIe édition du Colloque œcuménique international de spiritualité orthodoxe.

Les interventions de frère Enzo, de l'évêque Irénée de Sacramento (Église orthodoxe russe hors frontières) et de Filotej Artjušin (Accadémie théologique de Moscou) ont posé les bases solides pour l'enquête sur ce thème. Nous sommes habitués à considérer le discermemtn comme une activité intérieure, mais la "pierre d'angle du discernement" (Artjušin) repose sur la capacité de "discerner Jésus", qui est "signe de contradiction", mais également sagesse de Dieu pour "discerner les signes des temps" (fr. Enzo), et de discerner "le Corps du Christ, l'Église" (Irénée). C'est de ce discernment que découlent toutes ses autres formes.

Les deux conféences de l'après-midi, celles de Patriciu Vlaicu (Université "Babeş-Bolyai", Cluj-Napoca) et de Vassiliki Stathokosta (National and Kapodistrian University of Athens), ont fourni quelques indications pratiques pour ce discernement de l'Église. Le théologien roumain a présenté la pratique du discernement ecclésial dans l'application des règles canoniques et la théologienne d'Athènes a traité de l'effort de l'Église orghodoxe et des Églises orientales pour se reconnaître réciproquement comme Églises, au siècle dernier.

Pour donner voix aux différentes Églises capables de discerner l'une dans l'autre le membre du Christ, ont été lus, en introduction aux deux sessions de la journée, les messages adressés aux participants du colloque par le Patriarche oecuménique Bartholomée, par Théodore II, Patriarche d''Alessandrie,par le métropolite Hilarion au nom du Patriarche de Moscou Cyrille, d'Irénée, Patriarche de l'Église serbe, et enfin par le Pape François et  par Gabriele Mana, ordinaire du lieu